Blog

Les choses bougent à Ignilife, voici nos dernières nouvelles

Le télétravail vecteur de bien-être et de performance

20 Nov 2018

Le télétravail vecteur de bien-être et de performance

Dans un monde où les technologies sont ubiquitaires, le télétravail concerne (peut concerner) une grande majorité des salariés. Une simplification de la loi encadrant le télétravail a été entreprise. Faisons le point sur les bénéfices pour le salarié et pour l’employeur et identifions les clés d’un télétravail réussi.

L’assouplissement des règles permet en 2018 à 25 % des français de pratiquer du télétravail, contre 8.9 % en 2010 et 2.6 % en 2000. 64 % seraient intéressés d’appliquer cette méthode de travail.

Un vecteur de performance

Aujourd’hui c’est prouvé, le télétravail est vecteur de bien-être et de performance. Selon les dernières études, il améliore la productivité d’un salarié. Pour exemple, le télétravailleur a en moyenne 5,5 jours d’arrêt en moins par an. Il augmente également son temps de travail de 2,5%.

Voici les principaux avantages :

  • Plus grande autonomie
  • Meilleure organisation
  • Gain en productivité
  • Baisse de l’absentéisme
  • Meilleure concentration
  • Enchantement au travail
  • Gain de temps
  • Réduction du temps passé dans les transports
  • Réduction de la fatigue

Généralement, on observe que cette pratique est majoritairement informelle et ponctuelle. À savoir 1 à 2 jours par semaine passé en télétravail. Pourtant ses bénéfices sont rapidements visibles pour l’entreprise.

En plus des avantages cités plus haut, il permet au salarié d’améliorer son temps de sommeil (+45 minutes) et son temps accordé à sa vie familiale (+37 minutes). Cela entraîne un meilleur équilibre vie professionnelle et vie familiale pour le collaborateur.

Les clés pour un télétravail réussi

Une journée organisée et cadrée

  • Mettre en place des horaires : inutile de se presser pour avoir le métro de 8h03, néanmoins définir des plages horaires de travail est bénéfique, afin de séparer vos espaces (professionnel et personnel).
  • Établir un environnement et se mettre en condition : c’est aménager un espace dédié au travail chez soi. Si l’idéal est de posséder une pièce toute dédiée, il est possible de ranger à la fin de journée. Si personne ne vous oblige à arborer votre dernier costume ou votre plus beau blazer, il est recommandé de s’habiller afin de signaler à votre corps que vous êtes en activité.
  • Définir des objectifs pour la journée : évaluez la charge de travail que vous devez accomplir
  • S’accorder des pauses : même si votre collègue ne sera pas là pour vous proposer un café, pensez à faire des pauses dans votre travail. Profitez-en pour bouger et pourquoi pas faire quelques tâches domestiques (vider le lave-vaisselle, sortir les poubelles, promener le chien,…)

Les limites du télétravail, notamment en termes d’isolement social par rapport à l’individu et à l’entreprise, peuvent être contrées si le télétravail n’est pas quotidien, mais varie entre 1 et 2 jours par semaine. C’est d’ailleurs ce qui est souhaité, en effet, 35 % des français sont intéressés par le télétravail s’il est occasionnel.

Actuellement, le gouvernement examine la possibilité de recourir au télétravail en cas d’arrêt de maladie, si par exemple un salarié ne peut se rendre au travail en raison de problèmes de mobilité, il pourrait travailler depuis chez lui au lieu d’être en arrêt.

Sources :

Étude Randstad Awards 2016 : deux salariés français sur trois sont favorables au télétravail

http://www.grouperandstad.fr/etude-randstad-awards-2016-deux-salaries-francais-sur-trois-sont-favorables-au-teletravail-2/

Étude Malakoff Médéric, 2018, http://www.malakoffmederic.com/groupe/blobs/medias/s/326248d416e036a5/2018-01-23-CP_Malakoff-Mederic-Etude-Teletravail.pdf

6 astuces pour que le télétravail soit une réussite, https://www.exclusiverh.com/articles/logiciel-gestion-talents/6-astuces-pour-que-le-teletravail-soit-une-reussite.htm