Blog

Les choses bougent à Ignilife, voici nos dernières nouvelles

Comment gérer l’alcool au travail ?

29 Jan 2019

  • Addiction

Comment gérer l’alcool au travail ?

L’alcool au travail, ce cocktail explosif. Si un verre de cidre – et la chenille – sont tolérés lors du joyeux pot de départ du futur ex-collègue, histoire de goûter pleinement les discours d’adieux, l’alcool au travail n’est pas anodin. D’une part, il est encadré par la loi, d’autre part, ses causes peuvent être multiples et ses conséquences importantes.

Des professions plus touchées et des causes plurielles

Nous ne sommes tous égaux face à l’alcool au travail. L’Inserm souligne que la pénibilité du travail est un facteur non négligeable d’alcoolisation : « Une prise d’alcool dans un contexte professionnel est constaté pour les professions les plus pénibles physiquement : bâtiment, agriculture, manutention et les professions en rapport avec le public ». Faire face aux difficultés physiques rencontrées dans ces métiers n’est pas la seule raison qui pousse un salarié à se tourner vers l’alcool. Boire un verre ou plusieurs durant sa journée de travail peut apparaître pour différents motifs :

– D’ordre professionnel : surcharge de travail, conflit avec la hiérarchie ou les collègues, stress….

– D’ordre personnel : difficultés financières ou amoureuses, deuil…

– Plus insidieux : l’alcoolisme mondain. Les déjeuners d’affaires et cocktails officiels à répétition peuvent conduire à cette forme d’alcoolisme.

 

Effets et risques

Les effets de l’alcool varient nettement d’un individu à l’autre mais qu’il ait été consommé sur le lieu de travail ou la veille lors d’une soirée trop arrosée, les conséquences sont les mêmes :

– Difficultés de concentration.

– Nausées.

– Maux de tête ou migraine.

– Envie de dormir, etc.

 

Et les risques dus à une alcoolisation ponctuelle ou récurrente sont nombreux :

– Perte d’efficacité, lenteur à exécuter des tâches, manque de concentration et difficulté à retenir une information.

– Risque d’accident au travail pour la personne et autrui.

– Risque d’accident de la route (accru pour les professionnels utilisant leur véhicule : commerciaux, livreurs, Vous risquez de provoquer un accident de la route avec, chauffeurs poids lourds, conducteurs de bus, taxis, etc.)

– Absences fréquentes.

– Troubles de l’humeur pouvant provoquer des conflits avec collègues et/ou hiérarchie.

– Incapacité à prendre des décisions et manque de motivation.

 

Ce que dit la législation

En France, c’est le Code du travail qui vient réglementer la consommation d’alcool sur le lieu d’activité. À ce titre, l’article R4228-20 stipule que seuls la bière, le vin, le cidre et le poiré sont autorisés sur le lieu de travail. Depuis juillet 2014, selon un décret publié dans le journal officiel, l’employeur peut interdire toute consommation de boissons alcoolisées. Ce dernier se doit de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés. Il est en droit d’effectuer des contrôles d’alcoolémie si le règlement intérieur de l’entreprise a prévu cette disposition. Des sanctions peuvent également être mises en place en raison d’une consommation personnelle d’alcool, c’est-à-dire en dehors des horaires et des lieux de travail qui viendrait affecter le travail du salarié.

En Suisse, l’employeur doit notamment veiller à ce que le travailleur ne soit pas obligé de consommer des boissons alcooliques (art. al. 2bs LTr). L’employeur peut par ailleurs limiter ou interdire la consommation de telles boissons (art. 35 al. 3 OLT 3).

Quoiqu’il en soit, si un employé ou un collègue présente régulièrement les signes évoqués, l’alcoolisation est régulière et on peut donc parler de problème d’alcoolisme. Il est important d’intervenir pour ne pas le laisser nuire à lui-même et aux autres.

 

Sources :

http://www.lemonde.fr/vous/article/2014/07/04/alcool-au-travail-metro-boulot-et-de-l-eau_4451168_3238.html#kPcDaOCLT8g2rdyh.99

http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=151&dossid=157

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/L_alcool_sur_les_lieux_de_travail.pdf

https://alcoolisme.ooreka.fr/comprendre/alcool-travail

L’alcool au travail