Blog

Les choses bougent à Ignilife, voici nos dernières nouvelles

Parlons santé et sécurité au travail : Rencontre avec Hervé Baudelocque, Coordinateur Santé

9 Mai 2019

Parlons santé et sécurité au travail : Rencontre avec Hervé Baudelocque, Coordinateur Santé

 

La santé et la sécurité au travail ont des représentations diverses chez chacun de nous. Quid des personnes qui travaillent dans ces domaines. Quel est leur rôle, quelles sont leurs actions au quotidien, quelle est leur vision de la santé ?

Pour répondre à ces questions, nous avons rencontré des experts. Aujourd’hui, nous nous entretenons avec Hervé Baudelocque, Coordinateur Santé.

 

Bonjour Hervé, pouvez-vous présenter ?

Bonjour. Oui avec plaisir ! Je suis Médecin spécialiste en santé du travail depuis une quinzaine d’années, dans différents groupes, incluant les secteurs tertiaire et industriel : chimie, banque, énergie, …

Actuellement, j’occupe un poste de coordinateur santé à un niveau national et mon rôle consiste à déployer la politique de santé et bien-être au travail.

De la santé au travail, on connaît surtout la visite médicale, qui permet une surveillance de l’état de santé des salariés. Mais ce n’est pas le seul aspect sur lequel nous travaillons. En effet, il est également important d’offrir des programmes de promotion de la santé, de s’entraîner à gérer des situations médicales d’urgence sur site, etc…

 

Quelles sont les problématiques de santé que vous rencontrez au quotidien ? 

Les professionnels de la santé au travail sont de plus en plus challengés sur les questions de maintien dans l’emploi des salariés.

C’est une question qui intéresse, à la fois l’entreprise mais également une question sociétale.

Elle interroge la façon dont on prend en compte les facteurs d’expositions professionnels mais aussi notre capacité à promouvoir efficacement la santé des salariés.

Le gouvernement a récemment reçu un rapport sur la santé au travail [1], le maintien dans l’emploi apparaît comme une priorité. Cela nous incite à continuer dans cette direction.

 

Que faites-vous en matière de santé et sécurité au travail pour y remédier ? 

Le fil conducteur, c’est la prévention.

C’est la raison pour laquelle, les médecins du travail échangent avec des équipes spécialisées dans l’évaluation des risques.  C’est un travail collaboratif très enrichissant.

Il s’agit de la première étape avant toute intervention, ou recommandation concernant la santé au travail.

Le médecin du travail s’entoure également d’autres experts comme des assistants sociaux, des nutritionnistes, …

Au-delà de l’aspect techniques des conseils, il me semble important de chercher à impulser une véritable culture de Santé Sécurité au travail, au sein des entreprises. Cela ne peut se faire qu’en impliquant les acteurs de terrain que sont les salariés et les managers.

 

Quelles sont les grandes évolutions nécessaires que vous voyez dans le futur ?

À mon sens, il faut profiter des évolutions que va nous offrir la Santé digitale.

Ainsi, en Santé au travail, il y a clairement une plus-value potentielle énorme, liée aux nouvelles technologies.

Je pense notamment à une amélioration de l’expérience utilisateur lors des visites médicales, afin de rendre le salarié acteur de sa santé au travail.Mais aussi, des objets connectés pour suivre les paramètres physiologiques en direct (fréquence cardiaque, température,) lors d’opération en milieu confiné ou à la chaleur.

La réalité virtuelle permet, également, de tester différents scénarios d’accident en milieu professionnel, sans danger pour l’utilisateur.

Enfin, nos programmes de prévention et promotion de la santé pourraient être plus ciblés et donc plus efficaces, en screenant les données disponibles, afin d’offrir à chaque salarié individuellement, le programme de prévention le plus adapté.

Cette évolution est rendue nécessaire en raison de la baisse de la démographie médicale, mais aussi par l’explosion des coûts du soin et des maladies chroniques.

Cependant, le digital n’est pas là pour mettre de la distance entre un professionnel de santé et ses patients. Au contraire, il peut être un lien fondamental entre les consultations médicales, au bénéfice de la santé.Paradoxalement, avec la santé digitale, nous avons une occasion de replacer la relation humaine entre médecin et patients, au cœur du soin.

Sources :

[1] RAPPORT DE MME CHARLOTTE LECOCQ, SUR LA SANTÉ AU TRAVAIL – 28.08.2018

https://www.gouvernement.fr/partage/10452-rapport-de-mme-charlotte-lecocq-sur-la-sante-au-travail